Quand on parle de domotique, on pense souvent à une maison contrôlé avec plein de télécommandes super classe, comme par exemple un iPad, ou des écrans tactiles intégré dans les murs, pire encore, un interrupteurs pour chaque fonctions… 4 interrupteurs avec chacun 6 boutons le tout espacé de 10cm sur le même mur c’est pas très user-friendly…

## Introduction

Non, la domotique ne se résume pas à avoir le plus d’écran par cm²

La domotique qui à la base doit facilité la vie, peut devenir très facilement une énorme contrainte. Et c’est vrai, il est largement plus rapide de tendre son bras gauche pour appuyer sur l’interrupteur à coté de la porte qui allumera la lumière que de dégainer son iPad de je-ne-sais-où pour ensuite trouver “l’app” adéquate pour allumer cette satané lumière !

C’est pourquoi certains acteurs de la domotique l’on bien compris. Les télécommandes tactile sont certes très joli mais n’apportent pas vraiment de facilité d’utilisation. Une marque belges, Basalte, spécialiste dans les composants KNX offre toute une gamme d’interrupteurs domotiques. Tous ces interrupteurs ont des petit (gros) plus qui leurs permettent de contrôler votre musique multi-room ou encore les volets de votre maison, mais ils conservent touts leurs ultime fonction ultime : Allumer la lumière en appuyant dessus !

L’interrupteur Deseo embarque deux zone tactile capacitive en aluminium ainsi que deux autre sur les côtés. Le gros plus de celui-ci, c’est un petit écran OLED en plein milieu !

Bon, quand on parle de KNX, tout de suite ce n’est plus vraiment du grand public puisque l’interrupteur seul coûte la modique somme de 550€ environ, et le bus KNX/EIB qui va avec coûte lui seulement 300€ … Ouai.

Alors, il m’ait venu une idée ! Je m’en souviens comme si c’était hier: j’étais debout sur la cuvette des toilettes, j’accrochais une horloge, la faïence était mouillé, j’ai fait un vol plané et ma tête à heurté la chasse d’eau, en revenant à moi j’ai eu une révélation, une vision ! J’ai vu une image ! L’image de ceci. C’est ça qui permet de voyager à travers le temps. Le convecteur temporel ! L’image d’un interrupteur ultime construit à partir d’un arduino, d’un xBee et d’un écran uOLED !

Arduino à la rescousse !

Bon je ne vais évidement pas faire quelque chose aussi classe que cette interrupteur dans la finition mais, plutôt quelque choses qui s’en approche: en effet il ne devrait pas être très compliqué de faire tenir un Arduino Mini Pro, un Xbee et un petit écran 0,96” dans un boitier d’interrupteur. Le plus compliqué sera d’y intégrer l’alimentation ! Voyons d’abord ce que nous avons besoin.

  • 1x Arduino Pro Mini - 5 V / 16 - 17,00€
  • 1x Module “FTDI Basic Breakout” 5V - 16,39€
  • 2x XBee® “XB24-ACI-001” - 40,00€
  • 1x uOLED96-G1” (SGC) - 39,47€
  • 1x Platine d’interface USB pour modules “XBEE” - 20,58€
  • 1x Platine d’interface pour modules “XBEE” - 6,82€
  • 2x Connecteur mâle simple rangée (1x20) pour CI - 0,70€

Ce qui nous fait quand même un total de 140,96€ sans les frais de port. Évidement, le module FTDI ne sera pas utilisé dans l’interrupteur mais est quand même nécessaire pour programmer l’Arduino. Je vais bientôt passer là commande et je commencerai les tests ! à suivre donc.